OBSESSIVE DIETING !

- Je passe tout les jours un examen

 

 

        

 

 

Tout les jours je passe un examen ! L'examen de ma balance.

 

Si je perds du poids j'ai réussi mon examen. Par contre si je prends je rate cet examen. Si je ne perds ou je ne prend rien j'ai l'impression de devoir repassé mon examen car le résulat n'est pas clair. Si je ne me pèse pas j'ai le sentiment de ne pas m'être présentée à mon examen.

 

C'est comme ça tout les jours. Comment j'ai pu en arriver là. Au point de m'infliger un tel stress continuel. Tout ça  pour quoi ? La Perfection.

 

Et je la veux cette perfection. Je l'aurai et je la garderai !

 

En attendant et je pense que ce sera comme ça tant que je n'aurai pas guérit mes TCA ( autrement dit tout ma vie) je dois passé mon examen quotidien.

 

La pesée

 

Toute ma journée se résume à ce moment là. C'est la première et la seule chose à quoi je pense au moment ou j'ouvre les yeux. Alors je me lève immédiatement. Je vais aux toilettes pisser, l'enlève tout mes vêtements et je monte sur ma balance qui est posée sur le planché en bois. Je vérifie toujours que la balance est bien à plat. J'ai un premier résulat. Je descends, j'attend, je remonte, j'attends, je redescends, j'attends, je remonte, j'attend, je redescends et je note mon poids du jour dans la case qui conviens. Sur une feuille cadrillée, j'ai dessiné un grillage avec des cases pour écrire mon poids tout les jours.

 

Voici mon rituel de la pesée. Après je m'autorie à boire quelque chose et je ne vais jamais me recoucher.

 

A partir de là ma journée dépend totalement du résulat de ma balance (si rien n'arrive de plus grave)

 

 

Si l'examen de la pesée à été positif : Je vais être de bonne humeur en tout cas une bonne partie de la journée. Je me dis que je suis sur le bon chemin et je n'ai rien d'autre à faire que de continuer comme je le fais et surtout rien faire qui pourrais gâcher mon résultat, mes efforts. Je ressens une joie immense comme si j'ai réussi mon année d'étude, que j'ai passé l'examen final. Mais je ressens aussi une angoisse. L'angoisse que, comme si les études n'étaient pas finie et que j'ai encore l'examen de l'année prochaine à passé, je n'ai pas atteint la perfection et demain sera ce nouvel examen que je dois aussi réussir absolument. J'y pense toute la journée. Quand je bois un verre de jus de fruits ou que je mange une tranche de pain je pense à demain. Je pense à la balance.

 

Je sais comment je vais me sentir si je ne perds pas. Et justement :

 

Si l'examen de la pesée à été négatif : Là ça commence mal. La première chose à laquelle je pense c'est vouloir me venger de moi-même et là j'entends la voix de Mia qui me dit : Hé la grosse ! Tu vois t'est toujours aussi grosse ! On change pas une équipe qui gagne. Si t'allais à la boulangerie acheter 1 ou 2 pains au lait hein... histoire de bien commencer la journée....   

 

La salope ! Mais je ne le fait jamais. Jamais j'irai à la boulangerie. Jamais ! Je n'écoute pas mia. Je me dis que je dois me reprendre. J'ai toujours envie de me venger de moi. J'ai toujours envie de manger encore plus que jamais. De tout dévorer, tout ce qui me fais bavé jours après jours. Mais je ne le fait pas. Alors je prends ma feuille avec le cadrillage et je note le résulat décevant de mon examen et je commence à faire des listes. Des listes d'aliments, des menus. Je calcules les calories, je cherche d'ou viens l'erreure si je ne la connais pas. Pourquoi je n'ai pas maigri, pourquoi j'ai grossi ! Quel aliment ? combien ?quand ? Que faire ? Quoi manger ?

 

Encore et toujours la même question... Quoi manger ?

 

Il me faut l'aliment magique. Un aliment que je pourrais manger bien sans qu'il me fasse grossir, qui n'est pas cher, qui me rassasie, qui comble ma frustration, que je peux en varier la préparation, que je peux prendre ou commander partout ou je me trouve, un aliment bon pour ma santé et le plus complet possible.

 

Mais il n'existe pas cet aliment. C'est pour ça que c'est si important de varier son alimentation. Alors la question reviens inlassablement... Quoi manger ?

 

De la soupe ? Que des fruits ? Que du pain ? Que des légumes vert ? ..........

 

Je ne sais pas manger ! C'est une réalité. Je me torture l'esprit et le corps. Je ne souhaite ce que je vis à personne. Je souhaite la guérison pour toutes!



19/10/2009
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres